Rechercher dans :
English

L’international à l'UdeM

Financement des activités liées à l’internationalisation de l’Université pour 2011-2012


Programme de Financement des activités liées à l’internationalisation de l’Université pour 2011-2012

NOUVEAU

Rajout de deux volets au programme de Financement des activités liées à l'internationalisation de l'Université pour 2011-2012 :

Volet 5 : Collaboration avec les pays du Sud- Activités de développement

Volet 6: Collaboration avec les pays du Sud- Accueil de professeurs-chercheurs

 

Le vice-recteur adjoint aux relations internationales, le Pr Serge Brochu, a le plaisir de vous inviter à soumettre des projets dans le cadre du programme de la DRI pour le financement d’activités internationales.

Le programme vise à développer et/ou consolider les partenariats interuniversitaires :

Formation
o Internationalisation des programmes d’études
o Projets ponctuels de formation ou de développement international

Recherche
o Développement de partenariats internationaux en recherche
o Soutien aux doctorants et aux chercheurs postdoctoraux.

Une description des six volets et un rappel des lignes directrices de la Stratégie de l’Université en matière d’internationalisation sont joints à l’envoi.
Présidé par le Pr Brochu, un comité de pairs évaluera les demandes. Les membres du comité porteront une attention particulière aux critères suivants :

• la pertinence des activités par rapport à la Stratégie d’internationalisation de l’Université et de l’unité;
• la qualité structurante des actions et leurs retombées;
• l’effet de levier d’un éventuel financement de la DRI ;
• le caractère institutionnel des actions (ancrage dans les institutions partenaires);
• l’arrimage des activités avec les pays/établissements prioritaires pour l’Université de Montréal (voir Annexe).

Au plus tard le vendredi 14 octobre 2011, les demandes doivent être présentées à la DRI par les directeurs d’unité ou, dans le cas des facultés non départementalisées, par les doyens.

Les départements de la Faculté des arts et des sciences doivent transmettre une copie de leurs projets à la vice-doyenne aux études supérieures et affaires extérieures, Mme Jane Jenson.

Les unités seront informées des résultats à la mi-novembre.

Les professeurs-chercheurs ayant des projets avec Ouagadougou et l’Université d’État d’Haïti doivent soumettre leurs demandes aux concours réguliers de la DRI, même si nous disposons de fonds spéciaux pour les collaborations avec ces deux établissements.

 

Rappel des principes directeurs de la nouvelle stratégie d’internationalisation de l’Université de Montréal

« Le visage international de l’Université de 2006 n’est plus celui de 2000. Il se reflète notamment dans la composition ethnique de sa communauté étudiante et par la présence toujours plus importante de professeurs formés à l’étranger. L’amorce de l’internationalisation des programmes d’études et la mise en place de nouveaux centres d’études et de recherche à caractère international témoignent également d’une dynamique nouvelle sur le campus ».

STRATEGIE D’INTERNATIONALISATION DE 2E GENERATION, NOVEMBRE 2006
                                                                 

                                                      *
                                               

                                         *                           *

Dans le respect de la mission de l’Université, la nouvelle stratégie d’internationalisation entend :

  • Encourager et appuyer les unités académiques en fonction de leur spécificité;
  • Adopter une approche à géométrie variable selon les lieux et les actions à privilégier ;
  • Donner priorité aux secteurs et aux unités académiques les plus dynamiques ;
  • Donner priorité aux études supérieures, tout en reconnaissant l’importance et la place qui reviennent aux études de premier cycle ;
  • Privilégier des actions à caractère structurant et institutionnel ;
  • Porter une attention particulière au caractère interdisciplinaire des actions ;
  • Apporter une plus-value aux projets internationaux des unités académiques;
  • Faire de l’internationalisation une responsabilité collective pour l’ensemble de la communauté universitaire.



Les unités sont ainsi invitées à se doter d’un plan d’internationalisation, dans lequel elles identifient un nombre limité d’établissements partenaires et les actions de collaboration qu’elles souhaitent privilégier. Dans une optique de renforcement institutionnel et de pérennité, une attention particulière doit être portée aux études supérieures et à la présence de doctorants au sein de ces activités, ainsi qu’aux partenariats internationaux de recherche.

Il importe finalement de privilégier le développement des collaborations de formation, d’enseignement et de recherche avec les établissements membre du Forum international des universités publiques, nouveau regroupement universitaire mis sur pied en octobre 2007, à l’initiative de l’Université de Montréal, et qui rassemble 20 établissements provenant de 19 pays d’Afrique, d’Amérique latine, d’Asie et d’Europe.


Volet 1 : Formation - Internationalisation des programmes d’études

Les unités peuvent faire appel à la DRI pour contribuer au financement de projets d’internationalisation de leurs programmes d’études.Ces projets doivent s'articuler autour de mobilités étudiante et/ou professorale de courte durée ou encore d'activités conjointes réalisées par vidéoconférence. Ils doivent s’inscrire dans le cadre de:

  • cursus intégrés;
  • de cours, séminaires ou programmes conjoints;
  • d’écoles d’été;
  • ou de stages crédités.

    Sont admissibles au concours, les demandes qui rencontrent ces critères :

    • un établissement étranger doit être associé au projet;
    • la formation offerte doit être créditée;
    • si la demande comporte un volet « mobilité étudiante » : la formation doit être d’une durée de moins de deux mois et au moins cinq étudiants de l’UdeM doivent en bénéficier;
    • il doit y avoir une contrepartie du département, de la faculté ou du partenaire étranger.

    Choix des établissements partenaires

    Soucieuse de limiter et de bien cibler ses établissements partenaires, l’Université privilégie un certain nombre d’établissements (voir Annexe). Ces universités ont été choisies en fonction de l’intérêt qu’elles représentent pour le développement de la stratégie d’internationalisation de 2e génération de l’Université de Montréal et ce, pour l’ensemble des facultés de l’Université de Montréal.

    Financement

    1) Projets de mobilité professorale et étudiante (UdeM vers l’étranger) : La contribution de la DRI pourra atteindre 20 000$ par projet. Le montant maximal n'est accordé qu'exceptionnellement, pour de grands groupes d'étudiants. La contribution de la DRI est habituellement d'un maximum de 500$ par participant. Des frais de vidéoconférence peuvent être prévus.

    2) Projets de mobilité professorale : la DRI privilégie un modèle de « financement croisé ». La DRI peut ainsi assumer les frais de séjour d’un professeur invité dans le cadre d’un projet d’internationalisation d’un programme d’études (1 000 $ par semaine avec pièces justificatives; 700 $ par semaine sans pièces justificatives), pour des périodes de deux (2) à six (6) semaines, ou encore les frais de déplacement du professeur de l’Université de Montréal qui enseignera à l’université partenaire (titre de transport au tarif APEX). Cette dernière doit, en contrepartie, s’engager à financer le titre de transport de son professeur vers Montréal ou les frais de séjour du professeur de l’UdeM. L’on doit viser la réciprocité des échanges (sur une période de quelques années). Le cas échéant, les dépenses liées à l’enseignement sont à la charge des unités ou facultés.

    Volet 2 : Formation - Projets ponctuels de formation et de développement international

    Les unités peuvent faire appel à la DRI pour obtenir un appui financier visant l’élaboration de partenariats,de programmes conjoints ou encore de cours spécialisés ou sur mesure (offerts à l’UdeM ou à l’étranger).

    Des fonds sont également disponibles pour la conception et à la planification de projets de renforcement institutionnel dans les pays en développement (p. ex. : des projets qui pourraient être financés par des organismes comme l’ACDI, les Banques de développement, les Fondations, etc.).

    Choix des établissements partenaires

    Soucieuse de limiter et de bien cibler ses établissements partenaires, l’Université privilégie un certain nombre d’établissements (voir Annexe). Ces universités ont été choisies en fonction de l’intérêt qu’elles représentent pour le développement de la stratégie d’internationalisation de 2e génération de l’Université de Montréal et ce, pour l’ensemble des facultés de l’Université de Montréal.

    Financement

    La subvention de la DRI peut couvrir les frais de déplacement (titre de transport au tarif APEX) et de séjour d'un représentant de l'unité académique ( 1000$ par semaine avec pièces justificatives;700$ par semaine sans pièces justificatives), jusqu’à concurrence de 5 000 $ par projet. Des frais de vidéoconférence peuvent également être prévus.

    Volet 3 : Recherche - Développement de partenariats internationaux en recherche

    La DRI peut contribuer financièrement à l’élaboration de nouveaux partenariats internationaux de recherche pour lesquels un financement externe est envisageable (et pour l’obtention duquel une demande de subvention pourra être déposée dans un deuxième temps). Ce programme ne vise pas la réalisation d’activités de recherche.

    Choix des établissements partenaires

    Soucieuse de limiter et de bien cibler ses établissements partenaires, l’Université privilégie un certain nombre d’établissements (voir Annexe). Ces universités ont été choisies en fonction de l’intérêt qu’elles représentent pour le développement de la stratégie d’internationalisation de 2e génération de l’Université de Montréal et ce, pour l’ensemble des facultés de l’Université de Montréal.

    Financement

    La DRI est en mesure de contribuer au financement des frais de déplacement (titre de transport au tarif APEX) et de séjour (au maximum : 1000 $ pour une semaine avec pièces justificatives ; 700 $ pour une semaine, sans pièces justificatives ) d'un professeur-chercheur de l’Université de Montréal, ainsi que d'un doctorant ou postdoctorant.

    La DRI peut par ailleurs contribuer à la tenue, hors-Québec, d'ateliers ayant pour objet principal l'élaboration de nouveaux partenariats internationaux de recherche. La contribution de chacun des établissements participants devra être équivalente à celle de l'UdeM.

    Dans chacun des cas, des frais de vidéoconférence peuvent également être prévus.

    Contribution maximale: 5 000 $ par projet.

    Volet 4 : Recherche - Soutien aux doctorants et aux chercheurs postdoctoraux

    La DRI peut appuyer financièrement les doctorants ou chercheurs postdoctoraux qui désirent présenter les résultats de leurs travaux de recherche à des conférences ou séminaires internationaux, dans la mesure où ceux-ci ne disposent pas de suffisamment fonds à cet effet ( déclaration à fournir). Les critères suivants seront pris en considération dans l’évaluation des demandes : caractère multidisciplinaire de l’événement; liens avec les priorités de l’unité académique en termes de développement de la recherche; actions de suivi prévues après l’événement.

    Financement

    La DRI est en mesure de contribuer au financement des frais de déplacement (titre de transport APEX) et de séjour (1000 $ par semaine avec pièces justificatives; 700 $ par semaine sans pièces justificatives), jusqu’à concurrence de 2 500 $. Les frais d'inscription à la conférence ne sont pas des dépenses admissibles aux programmes de la DRI. La demande doit être soumise par le directeur de recherche.


    Volet 5 : Collaboration avec les pays du Sud- Activités de développement

    Dans le prolongement de sa mission universitaire, l'Université de Montréal désire afficher sa solidarité avec les université du Sud. Les unités peuvent faire appel à la DRI pour contribuer au financement de projets de développement impliquant une mobilité étudiante ( et parfois professorale) de courte durée.


    Sont admissibles au concours, les demandes qui rencontrent ces critères:

  • l'activité doit être encadrée par l'unité;
  • un établissement étranger doit être associé au projet;
  • la formation offerte doit de préférence être créditée (ou autrement, apporter une nette plus-value aux étudiants) ;
  • au moins cinq étudiants de l'UdeM doivent en bénéficier.

Choix des établissements partenaires


Doivent participer au projet des membres d'une université avec laquelle l'UdeM a une entente de partenariat en bonne et due forme.

 

Liste des conventions liant l'Université de Montréal:

www.international.umontreal.ca/entente/conventions-actives.html

Les pays visés sont ceux apparaissant dans les catégories «Low income economies» et «Lower-middle-income-economies» de la Banque mondiale:

data.worldbank.org/about/country-classifications/country-and-lending-groups

 

Financement

La contribution de la DRI devrait se situer à environ 500$ par participant et pourra atteindre un maximum de 5 000$ par projet. Des frais de videoconférence peuvent être prévus.

 

 

Volet 6 :Collaboration avec les pays du Sud-Accueil de professeurs-chercheurs

Dans le prolongement de sa mission universitaire, l'Université de Montréal désire afficher sa solidarité avec les université de Sud. La DRI peut contribuer à l'accueil de professeurs-chercheurs d'universités partenaires du Sud, qui désirent séjourner à l'UdeM pour y développer de nouveaux partenariats de recherche et/ou pour y enseigner.

Choix des établissements partenaires

Le professeur-chercheur invité doit être affilié à une université avec laquelle l'UdeM a une entente de partenariat en bonne et due forme.

Liste des conventions liant l'Université de Montréal:

www.international.umontreal.ca/entente/conventions-actives.html

Les pays visés sont ceux apparaissant dans les catégories «Low income economies» et «Lower-middle-income-economies» de la Banque mondiale:

data.worldbank.org/about/country-classifications/country-and-lending-groups

Une priorité sera accordée aux diplômés de l'Université de Montréal qui, de retour dans leur pays, travaillent dans des milieux universitaires ainsi qu'aux jeunes professeurs.

 

Financement

 

La DRI est en mesure de contribuer au financement des frais de déplacement (titre de transport au tarif APEX) et de séjour (1 000$ par semaine, avec pièce justificatives; 700$ par semaine, sans pièces justificatives) d'un professeur-chercheur invité jusqu'à concurrence de 5 000 $ par projet. Des frais de vidéoconférence peuvent également être prévus.

 

                                                  *
                                                     

                                       *                       *


Constitution d’un dossier


Le dossier doit comprendre ces pièces :

le formulaire dûment rempli et signé ;
• une brève description des activités, des objectifs poursuivis et des retombées prévues – pour les activités ayant déjà été appuyées financièrement par la DRI, l’on doit également mettre en lumière les retombées déjà observées et faire mention de toute démarche visant l’obtention d’un financement externe (maximum trois pages);
• sauf pour le Volet 4, une note justifiant le choix de l’établissement partenaire (maximum une page);
• sauf pour le Volet 4, une lettre (ou courriel) d’appui de l’établissement partenaire;
• un budget faisant état de la contribution du partenaire, de l’unité de l’UdeM ou de tout autre organisme externe – l’on doit mettre en évidence l’effet de levier d’une éventuelle subvention de la DRI ;
• volet 4 : joindre à la demande une déclaration indiquant que le doctorant ou le chercheur postdoctoral ne dispose pas de fonds lui permettant de participer à la conférence ou au séminaire international;
• volet 4: joindre à la demande confirmation de l'acceptation de la communication;
• une lettre d’appui du directeur de l’unité ou du doyen de la faculté (faculté non départementalisée).

Les activités visées par la demande doivent débuter avant le
1er décembre 2012.

La DRI tiendra un concours au printemps 2012 (avec des règles identiques), pour des activités débutant entre le 1er mai 2012 et le 30 avril 2013. Les demandes pour les activités débutant entre le 1er mai 2012 et le 1er décembre 2012 peuvent être présentées indifféremment à l’un ou l’autre concours.

Un professeur-chercheur qui n’a pas soumis de rapport d’activités pour une subvention préalablement obtenue de la DRI ne peut présenter de demande de financement.

Les dossiers, en huit exemplaires (un original et sept copies), doivent parvenir aux bureaux de la DRI au plus tard le14 octobre 2011 (17h00).

Les départements de la Faculté des arts et des sciences doivent transmettre une copie de leurs projets à la vice-doyenne aux études supérieures et affaires extérieures, Mme Jane Jenson.


Annexe - Établissements prioritaires pour l’UdeM

1. UNIVERSITES MEMBRES DU FORUM INTERNATIONAL DES UNIVERSITES PUBLIQUES (FIUP)

• Allemagne : Université Albert-Ludwigs
• Argentine : Université de Buenos Aires
• Belgique : Université Libre de Bruxelles
• Brésil : Université de São Paulo
• Chili : Université du Chili
• Chine: Université de Nankai et Université de Pékin
• Espagne : Université de Barcelone
• États-Unis : Université de Californie
• France: Université Sorbonne Nouvelle – Paris III
• Italie : Université de Bologne
• Japon : Université de Nagoya
• Maroc : Université Mohammed V - Agdal
• Mexique : Université Nationale Autonome du Mexique
• République Tchèque : Université Karlova v Praze
• Roumanie : Université de Bucarest
• Russie : Université d’État Lomonosov de Moscou
• Sénégal : Université Cheikh Anta Diop
• Suisse : Université de Genève

Universités associées au Forum international des universités publiques (FIUP)

• Burkina Faso : Université de Ouagadougou
• Haïti: Université d’État d’Haïti

2. AUTRES ETABLISSEMENTS PRIORITAIRES

Afrique du Sud


Université de Johannesburg

Université de Stellenbosch
Université de Witwatersrand

Allemagne

Université d’Heidelberg
Université de Cologne
Université Libre de Berlin
Université Ludwig-Maximilian de Munich

Argentine

Universidad de Buenos Aires
Universidad Torcuato di Tella

Autriche

Université de Vienne

 

Australie

University of Western Australia

 

Belgique

Université Catholique de Louvain

Brésil

Pontifìcia Universidade Catòlica do Rio de Janeiro (PUC-Rio)
Universidade Estadual de Campinas (Unicamp)
Universidade de Sao Paulo
Universidade Estadual Paulista
Universidade Federal do Rio de Janeiro

Chili

Pontificia Universidad Católica de Chile
Universidad de Chile


Chine

City University of Hong Kong
Université Fudan
Université Shanghai JiaoTong
Université de Hong Kong
Université de Wuhan

 

Corée du Sud

Université Hanyang
Seoul National University

 


Égypte

Université d'Alexandrie
Université du Caire

Espagne

Université autonome de Madrid
Université Pompeu Fabra

États-Unis

American University (Washington)
Université Duke
Université de Californie, Berkeley
Université Columbia
Université de Californie, Los Angeles

Finlande

Université d'Helsinki

France

Paris Cité (Paris 3; Paris 5; Paris 7; École des Hautes Études en santé publique; Institut national des langues et civilisations orientales; Institut de physique du globe de Paris; Institut d'études politiques de Paris)

Sorbonne Universités ( Paris 2; Paris 4; Paris 6 : Muséum national d'histoire naturelle)

Université de Strasbourg
Universités de Lyon
Universités d'Aix-Marseille
Université Paul-Sabatier (Toulouse III)

Inde

Indian Institute of Science

Liban

American University in Beirut
Université St-Joseph

Mexique

Colegio de Mexico
CINVESTAV-Institut Polytechnique National

Norvège

Université d'Oslo

Pays-Bas

Université de Maastricht

Royaume-Uni

King’s College (University of London)
Université de Kent
Université de Leeds
University College (London)

Suède

Université d'Uppsala

Suisse

École Polytechnique Fédérale de Lausanne
Université de Lausanne

Urgence | Vie privée | Offres d'emploi | Mon courriel | WebCT | iTunes U | Nos fils RSS | Pour nous joindre  rss